| +33 4 67 21 21 09 |
mercredi, 14 février 2018

La déferlante des vans et fourgons

L’année 2018 sera celle du van. Compact, facile à conduire et toujours plus confortable (et souvent moins cher qu’un camping-car classique). Le fourgon séduit un nombre croissant de camping-caristes qui veulent éviter les difficultés de stationnement et privilégier la discrétion. Conséquence : les fabricants de camping-cars accroissent la part du fourgon dans leur catalogue.

C’est par exemple le cas des marques Pilote et Bavaria: de six l’an dernier, leur gamme fourgon respective passe à treize modèles. Dans le même esprit, les trois Menfys de Mc Louis sont désormais disponibles en version Luxe, Silver et Black : neuf propositions au total. L’arrivée de nouvelles marques confirme le dynamisme du marché du van. Sunlight lance sa gamme Cliff équivalant aux fourgons Vlow signés Carado (quatre modèles de 5,41 m à 6,36 m sur Fiat 130 ch). Quant aux cinq modèles Randger (trois sur Fiat Ducato, deux sur Fiat Talento, tous à toit relevable), ils sont fabriqués dans l’usine Font Vendôme de Brantôme, même s’ils en diffèrent par l’esprit et le positionnement tarifaire. De son côté, l’Espagnol Benimar arrive sur le marché français avec deux Benivan de 5,99 m tout équipés sur Fiat 130 ch à partir de 42 000 €. Tendance dans la tendance, les versions «off road» se multiplient à travers de nouveaux modèles 4x4 (Westfalia, Bürstner, La Strada), ou à motricité renforcée (Hymer-Car, Pössl). Côté habitabilité nocturne, les toits relevables (avec couchage double intégré) sont désormais disponibles en option sur un nombre croissant de modèles sur Fiat Ducato (Pilote, Bavaria, Hanroad) et même sur base Mercedes Sprinter (Hymer-Car).